• Slide 1
  • Slide 12
  • Slide 2
  • Slide 3
  • Slide 4
  • Slide 5
  • Slide 6
  • Slide 7
  • Slide 8
  • Slide 9
  • Slide 10
  • Slide 11

Plusieurs animations traditionnelles :

La fête de l’excursionisme catalan

en février :

Un rendez-vous incontournable en Cerdagne, Capcir et Haut-Conflent, au cœur de l'hiver : la Fête de l'Excursionisme Catalan.

Deux journées de réflexions et d'échanges autour d'un thème choisi par l'équipe éducative d'encadrement du GRUP EXCURSIONISTA de CERDANYA.

Des adultes, tous bénévoles, passionnés de montagne, de nature et d'environnement, bien dans la tradition de l'excursionisme catalan, né il y a plus d'un siècle à Barcelona, pour développer la découverte raisonnée de notre milieu montagnard en pratiquant la randonnée pédestre en montagne avec des jeunes adolescents, âgés de 11 à 17 ans.

Apprendre connaître la montagne, apprendre à l'aimer pour apprendre plus tard à la respecter. Voilà l'objectif fixé, en 1980, aux fondateurs de l'association cerdane. Plus de 30 ans de pratique montagnarde pour 1160 jeunes initiés au respect de l'environnement et au développement durable.

Cette année 2012, plus particulièrement, la programmation montre toute l'attention que le comité d'organisation du GRUP EXCURSIONISTA de CERDANYA manifeste à l'endroit du développement durable de notre territoire. Deux journées de réflexion et de pratique sportive pour célébrer la 10ème édition, à Osséja et Err-Puigmal, qui devrait aider, certainement "à construire nos mémoires et conforter nos identités" comme l'a écrit William FAULKNER, en 1932, "il en est ainsi de la fête, de ses vanités et de son esprit" !

 

Thèmes abordés :

2003 : La montagne pour TOUS

2004 : Les espaces naturels en Cerdagne

2005 : Notre patrimoine montagnard

2006 : La catalanité

2007 : La frontière

2008 : Les hommes et la montagne

2009 : Une voie de passage, la Cerdagne

2010 : Faune et flore de nos montagnes

2011 : Fêtes et traditions populaires

2012 : La Cerdanya, une nature préservée ?

2013 : Développement durable et écologie en Cerdagne (annulée pour cause d'intempéries)

2014 : Développement durable et écologie en Cerdagne

 

logo grup excursionista cerdanya

 excursionisme 2011 13

panorama puigmal

excursionisme 2011

raquettes neige2 raquettes neige3


Les feux de la Saint-Jean

le 23 juin :

Une tradition récente

Le feu de la St jean est une tradition typiquement catalane. Il s'agit d'une soirée de fête qui se déroule une fois par an, le 23 juin, le jour du solstice d'été. La flamme du Canigou, symbole de la St Jean en Catalogne, est avant tout un message de fraternité et d'amour.

Tout commence à la nuit tombée. Quelques jours auparavant le sommet du Canigou a été l'objet d'intenses activités : on y amène des fagots de sarments, des ceps, des bûches pour préparer un bûcher. Ce feu est allumé la nuit du 23 juin, et sa lueur est le signal d'allumage des feux du Roussillon : Dans chaque village, un feu identique est embrasé, si bien qu'en peu de temps c'est une myriade de lumières qui brillent un peu partout dans la plaine.

Cette fête est accompagnée du bouquet de la St Jean, un bouquet composé de quatre herbes spécifiques cueillies le matin du 23. La tradition veut que se soit une feuille de noyer, une autre de millepertuis, une troisième d'immortelles et de l'orpins. Ces bouquets sont parfois encore accrochés aux portes des habitations pour attirer la chance et le bonheur dans la maison. Nombreux sont les catalans qui en confectionnent encore, bien que la véritable "recette" soit quelque peu oublié. On retrouve cette tradition durant les soirées de la St Jean avec la vente de petits bouquets simples dotés d'un ruban "sang et or" : c'est le reste de la tradition du bouquet.

Histoire

Cette tradition est relativement récente. Elle a réapparue après la seconde guerre mondiale. Dans les années 50, la population voulu renouer avec cette tradition. Puisqu'on ne pouvait faire de feu en plein centre ville, le feu fut fait àNotre Dame de la Salut, près de Pia. Mais rapidement il y eu trop de monde, alors on multiplia les feux un peu partout, et on prit l'habitude de les faire aux sommets des collines, puis du Canigou.

En 1955, c'est la première fois que le feu est véritablement vu de partout en Roussillon, bien que modestement. En 1956, l'année suivante, les montagnards qui y grimpent sont chargés de petits fagots de 2Kg portant les noms des villages qui y participèrent. En 1957, il y a encore plus de monde qui accepta de monter au sommet, ce qui impliqua que le feu fut plus grand, donc encore mieux vu. En parallèle d'autres personnes eurent la fantastiques idées d'allumer des feux sur les tours à signaux. A partir de 1958, un comité départemental organise l'illumination du département. En 1960, les catalans du Nord reçoivent les premiers fagots de Catalogne du Sud et même des Baléares. Cette année là une messe est dite au sommet.

Ce fantastique travail de fraternité fut initialisé, puis coordonné par François Pujade, président de l'association du feu de la St Jean d'Arles, puis du comité départemental.

La flamme du Canigou

Savez-vous avec quoi on allume le brasier au sommet du Canigou, chaque année ? Non, pas avec un simple briquet, mais avec une lampe dont la flamme est conservée religieusement d'une année sur l'autre ! Elle se trouve dans le Castillet, au rez-de-chaussée, et n'importe qui peut aller la voir !

Plus d'infos

 

 st jean 2011 06

st jean 2011 22 st jean 2011 32